Description du projet

BOBBYLAND ORCHESTRE D’AUTOMATES

Réalisé à partir d’instruments et d’objets détournés ou de rebuts, Bobbyland(es) est un orchestre d’automates dont tous les instruments sont joués par des moteurs et programmés informatiquement. 

Bobbyland est né d’un projet participatif qui a réuni une trentaine d’intervenants durant l’année 2011-2012, dans le cadre d’une création partagée soutenue par la ville de Nantes, la DRAC des Pays de la Loire et le Lieu Unique. Tous les participants aux répétitions publiques hebdomadaires (et particulièrement les résidents du Bout des Landes, quartier du nord de Nantes où est basé le Studio d‘en Haut) y ont contribué en fonction de leurs disponibilités, leur savoir-faire, et leurs envies : depuis l’invention technique des Bobby (les robots qui actionnent les instruments) jusqu’à l’écriture de la pièce musicale qu’ils interprètent.

L’installation fait référence à une représentation par les trois dimensions artistiques «pures» : la musique, la sculpture et la scène (à la façon d’un théâtre d’objets).

Utilisant des instruments classiques (pianos, contrebasse, percussions…) déjoués par des imprimantes, lecteurs de disquettes ou moteur d’essuie-glace, le dispositif créé plonge l’auditeur dans des sonorités inattendues.

Installation sonore : Rasim Biyikli, Anthony Taillard et un groupe de 15 jeunes participants

Musique et composition : Rasim Biyikli, Anthony Taillard

Production : Studio d’en Haut – Ville de Nantes ©Création partagée, DRAC des Pays de la Loire

Partenaires : Lieu Unique, Lycée Arago

Bobbyland est passé par là :

Lieu Unique (Nantes), Festival Factorev (Nantes), Plateforme intermédia APO33 (Nantes), Maison des Haubans (Nantes), Le Temps Machine (Tours), Théâtre Athénor (Saint-Nazaire)…