Description du projet

Le Gamelan Javanais Stage!

Workshop, Studio d’en Haut

Animé par Arnaud Halet et Mark Lockett, Will Guthrie

Le gamelan est la plus emblématique des instruments de la culture javanaise ; un ensemble de percussions qui comportent des gongs suspendus et horizontaux, des métallophones à lames et des tambours. Il existe de nombreuses variantes régionales tout au long de Java, Bali, Madura et Lombok, bien que la tradition du gamelan de Java central soit la forme dominante où les instruments sont fabriqués en bronze, un métal qui coûte cher. Autrefois, ces instruments retentissaient dans les palais des sultans javanais à Yogyakarta et Surakarta.

Le gamelan est considéré comme un seul instrument où le jeu collectif l’emporte sur l’individu, chacun participant à la construction de la musique. Les musiciens n’emportent pas les instruments à la maison ; aussi l’apprentissage et le jeu ne peuvent se faire qu’en commun. La musique du gamelan accompagne différentes occasions sociales et sacrées, comme les baptêmes et les mariages, des cérémonies funéraires, les jours fériés, les fêtes d’anniversaire et d’autres rassemblements sociaux. Il accompagne aussi la danse et le théâtre d’acteurs wayang orang et le théâtre d’ombres wayang kulit.

5 & 6 Février 2022 – Niveau intermédiaire / avancé
10h-17h avec Arnaud Halet

7 & 8 Février 2022 – Niveau débutants
10h-17h avec Mark Lockett

Au Studio D’en Haut
70b Avenue du Bout des Landes
44300 Nantes

La musique gamelan a une approche pédagogique particulière. D’abord il n’y a pas de notation ; il existe un système avec des chiffres kepathihan mais seulement pour des raisons d’archivage, pas pour jouer. L’enseignant démontre de longs passages de musique à la fois, sans s’arrêter pour que l’élève démontre sa compréhension du passage, comme dans une pédagogie de la musique occidentale. 

Un enseignant et un élève s’assoient souvent sur les côtés opposés d’un métallophone, afin que tous les deux puissent en jouer. L’élève peut imiter les gestes de l’enseignant. Il répète les parties autant de fois que nécessaire jusqu’à ce que la pièce soit rythmiquement et stylistiquement précise. Il n’y a pas d’improvisation, mais parfois une souplesse est permise dans les instruments qui embellissent la mélodie. 

Les musiciens du gamelan pour la plupart ne sont pas des professionnels même s’ils jouent à un niveau très élevé. La pratique de la musique est profondément ancrée dans la culture et il n’y a rien de remarquable à être un joueur de gamelan. Il n’y a rien de l’ego du « grand artiste » que nous associons souvent à la musique classique occidentale. Les musiciens sont anonymes ; en revanche, le gamelan porte son propre nom. Par exemple « Gamelan Kyai Madu Laras » (la vénérable mélodie douce) est le nom du gamelan à l’Université d’Oxford.

blank
blank

La gamme 

Le Gamelan Nist-Nah est accordé en slendro. Les instruments du gamelan utilisent une tonalité asiatique différente de la gamme tempérée (do, ré, mi, etc.). Ils sont accordés selon une gamme pentatonique qui varie d’un gamelan à l’autre. Les cinq notes qui la composent sont indiquées par les chiffres 1, 2, 3, 5 et 6. Cette gamme est considérée comme la plus ancienne des deux qui existe dans la musique javanaise, développé d’une échelle archaïque à trois tons ; l’autre, pelog, est une gamme heptatonique. Les cinq tons de slendro ne correspondent pas du tout au piano. Le 3 est proche à Fa# et les autres intervalles sont plus larges que les secondes majeures, et plus étroites que les tierces mineures. Il s’approche d’une octave divisée en cinq intervalles égaux.

Pathet est le lit d’une mélodie! 

blankJaap Kunst, Music in Java 1949

Dans la gamme slendro il y a trois modes différents. Le mot pathet décrit un système de hiérarchies tonales dans lequel certaines notes sont accentuées plus que d’autres. Dans slendro nem, les notes les plus importantes sont le 2 et le 5 et le 1 est non-accentué, une note de passage. Dans slendro sanga le 5 et le 1 sont accentués tandis le 3 est faible. Dans slendro manyura les notes accentuées sont le 6 et le 2 tandis que le 5 est une note de passage.

blank
Les instruments du Gamelan  Nist-Nah

Métallophones à résonateurs creusés :

  • saron peking (le plus petit)
  • saron barung (médium)
  • saron demung (l’octave en dessous)

Métallophones suspendus à résonateurs tubes:

  • gendèr panerus (le plus aïgu)
  • gendèr barung
  • slenthem

Gongs horizontaux:

  • bonang panerus
  • bonang barung
  • kethuk/kempyang
  • kenong (à côté des gongs suspendus)

Gongs suspendus:

  • kempul 3, 5, 6, 1, 
  • gong suwukan 6, 1, 2
  • gong ageng (le grand gong noir) 

Tambours :

  • kethipung
  • ciblon
  • kendhang

Xylophone en bois :

  • gambang

Voici les notations pour un morceau que nous allons jouer dans le cadre de nos stages. Les groupes de quatre notes s’appellent les gatras. Le temps fort s’appelle le note seleh et cela tombe toujours sur le 4ème temps. 

blank

Lancaran Kotek laras slendro pathet manyura

Buka (bonang). 3 . 6  . 3 . 6   . 3 . 6  2 . 2 G  

balungan en irama lancar

t   t N6  t v3 t N6  t v3 t N2  t v3 t N2

. 3 . 6   . 3 . 6   . 3 . 6   . 3 . 2)

t   t N6  t v3 t N6  t v3 t N2  t v3 t N2

. 3 . 6   . 3 . 6   . 3 . 6   . 3 . 2)

t   t N1  t v1 t N1  t v6 t N6  t v6 t N6

. 5 . 3   . 2 . 1   . 3 . 2   . 1 . 6)

t   t N1  t v1 t N1  t v6 t N6  t v6 t N6

. 5 . 3   . 2 . 1   . 3 . 2   . 1 . 6G

t kethuk; ^ kempyang; N kenong; v kempul, ) gong suwukan, G gong ageng

Cette mélodie balungan [« squelette »] est présentée à plusieurs reprises, le démarrage marqué par le buka, une introduction chantée ou jouée par un seul instrument, dans ce cas le bonang, et la fin signalée par les tambours (qui a le rôle du chef d’orchestre). La forme cyclique est délimitée par les coups de gong, kempul (kem-pool), kenong (ke-nong), et kethuk (ke-took). Dans la partition ci-dessus le N est le kenong, le v le kempul, le t le kethuk, le ) kempul basse ou gong suwukan, et le G le gong. A Java ces structures cycliques sont apprises phonétiquement et jouées par cœur. Le balungan est ponctué par ces instruments, mais en même temps il est embelli par les bonangs, les gendèrs et le gambang qui ajoutent des couches décoratives deux ou quatre fois plus rapides liées à la mélodie.

Il est à noter que dans cette musique le temps fort tombe sur le 4e temps du gatra (groupe de quatre notes) avec un accent aussi sur le 2. C’est l’inverse de la musique occidentale, où l’accent est mis principalement sur ​​le 1er et le 3ème temps. 

La musique du gamelan se dirige vers le gong final, à ce moment la pièce se répète ou, si signalée par le kendhang (les tambours) à l’avance, fait une transition vers une autre pièce, ou se termine. Dans cet esprit, on comprend pourquoi le musicien derrière le gong doit connaître toutes les couches de la structure, afin de ne pas rater son coup essentiel !

Mélodie élaborée (sarons) 6G

. . 3 6   .63 6 .   6 3 5 6   3 5 3 2

. . 3 6   .63 6 .   6 3 5 6   3 5 3 2   

5 6 5 3   5 3 2 1   3 5 3 2   3 2 1 6

5 6 5 3   5 3 2 1   3 5 3 2   3 2 1 6G

Saron imbal (patterns imbiqués)

2.5.2.5.  2.5.2.5.  1.3.1.3.  1.3.1.3.   

.3.6.3.6  .3.6.3.6  .5.2.5.2  .5.2.5.2

 . 3 . 6.  . 3 . 6   . 3 . 6.  . 3 . 2 x2

5.2.5.2.  5.2.5.2.  2.5.2.5.  2.5.2.5.

.3.1.3.1  .3.1.3.1  .3.6.3.6  .3.6.3.6  

 . 5 . 3   . 2 . 1.  . 3 . 2   . 1 . 6 x2

Saron imbal (patterns imbiqués)

2.5.2.5.  2.5.2.5.  1.3.1.3.  1.3.1.3.   

.3.6.3.6  .3.6.3.6  .5.2.5.2  .5.2.5.2

 . 3 . 6.  . 3 . 6   . 3 . 6.  . 3 . 2 x2

5.2.5.2.  5.2.5.2.  2.5.2.5.  2.5.2.5.

.3.1.3.1  .3.1.3.1  .3.6.3.6  .3.6.3.6  

 . 5 . 3   . 2 . 1.  . 3 . 2   . 1 . 6 x2

blank
Temps gong kempul kenong kethuk kendhang balungan chiffre
1 tuk dhung
2 dhung lu 3
3 tuk dhung
4 nong dhung nem 6
5 tuk dhung
6 pul dhah lu 3
7 tuk dhung
8 nong dhung nem 6
9 tuk dhung
10 pul dhah lu 3
11 tuk dhung
12 nong dhung nem 6
13 tuk dhung
14 pul dhah lu 3

Ladrang Mudhatama laras slendro pathet sanga

buka 5 2 3 5   1 6 5 2   5 3 2 1G

t ^ t     t ^ t N   t ^ t v   t ^ t N  

6 5 6 2   6 5 6 1   6 5 6 2   6 5 6 1

t ^ t v   t ^ t N   t ^ t v   t ^ t N  

2 3 2 1   5 2 3 5   ` 6 5 2   5 3 2 1G

Ladrang Mugirahayu laras slendro pathet manyura 

buka 6 1 6 5   1 6 5 3   6 1 3 2 

t ^ t     t ^ t N   t ^ t v3  t ^ t N  

ompak: 3 6 1 .   3 6 1 2   3 6 1 .   3 6 1 2

t ^ t v6  t ^ t N   t ^ t v6  t ^ t N  

3 5 6 3   6 1 6 5   1 6 5 3   6 1 3 2G 

Srepegan    v2  v2     v3  v3    v1  v1

3 2 3 2   5 3 5 3   2 3 2 1G

  v1  v1     v6  v6         v6  v6

2 1 2 1   3 2 3 2   5 6 1 6G

  v6  v6        v3  v3    v6  v6         

1 6 1 6   5 3 5 3   6 5 3 2G 

    N2NNNNNNN N3NNNNNNN N1NNNNNNN

v v v v   v v v v   v v v v

Sampak 2 2 2 2   3 3 3 3   1 1 1 1G 

1 1 1 1   2 2 2 2   6 6 6 6G 

6 6 6 6   3 3 3 3   2 2 2 2G 

blank
blank
blank
blank
blank
blank